Archives mensuelles : mai 2013

Ne pas modifier

Je ne touche pas, je ne modifie pas ce que je prends en photo. Ce n’est pas « intervenir » qui importe, c’est le regard, le cadrage sur une partie de ce qui est là, devant moi.
A ce moment là, je suis cette image, je suis cette partie (lorsque c’est réussi).

Répétition

Une des bases est la fausse répétition. Les lieux se répètent à l’infini dans un semblant de « même » alors que l’intérêt est toujours changeant. C’est par la pratique que cette répétition s’est installée, guidé par le désir de revenir aux mêmes endroits, sachant qu’il s’y trouvera du nouveau, du nouveau en dehors de tout « spectaculaire ».
Voilà où est l’importance du sujet !