Ne pas modifier

Je ne touche pas, je ne modifie pas ce que je prends en photo. Ce n’est pas « intervenir » qui importe, c’est le regard, le cadrage sur une partie de ce qui est là, devant moi.
A ce moment là, je suis cette image, je suis cette partie (lorsque c’est réussi).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *