AU COEUR de Thierry Thieû Niang

Festival d’Avignon

le 17 juillet 2016

Église de la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon

Note : 4/5

 

 

au-coeur

photo © Christophe Raynaud de Lage

 

 

Loin d’être parfaite, parce que fait par des enfants et adolescents de dix à seize ans, la démonstration est pourtant époustouflante, parfois un peu démonstrative.
Les spectateurs sont face à face avec seulement deux rangs de chaises. Les enfants se répartissent, tremblent, tombent, se roulent par terre. Ils chantent en cœur à deux voix. Une viole de gambe, d’une musique indéfinie, les accompagne.
Bien sûr, il est question d’illustrer le drame de la photo de l’enfant mort sur la plage. Mais plus généralement, ça représente le corps vivant, le corps mort. Ce qui pourrait donner un spectacle triste, mais qui est plutôt un spectacle vivant, tendu.
Ensuite, ils se rhé-habillent et leurs élans deviennent plus brusques, plus une lutte à deux mais avec des enfants fluets. Ça se termine par un monologue de la plus jeune qui dure assez longtemps : « je ne suis pas un déchet… »
C’est très émouvant, réussi.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *